19/06/2019


Disponible à l'accueil de la Mairie aux heures d'ouverture :

Un dossier de concertation préalable, sa synthèse et des dépliants avec coupon T dans lesquels vous pourrez adresser vos contributions.

Envoyez vos contributions à cette adresse : DGAC / Concertation préalable pour le réaménagement de Nantes-Atlantique, 50 rue Henry Farman, 75720 Paris cedex 15

Information : www.reamenagement-nantes-atlantique.fr


L'aéroport de Nantes-Atlantique est le 9ème aéroport français en matière de trafic. Parmi les aéroports qui accueillent plus d'un million de passagers, Nantes-Atlantique est celui qui a affiché la plus forte croissance en 2017 avec une augmentation de 14,7% par rapport à 2016.

Pour répondre à cette augmentation du trafic, un réaménagement de cet aéroport est envisagé à court terme avec une mise en service en 2025. L’État lance une concertation préalable auprès des habitants des communes concernées par ce réaménagement, Brains en fait partie. Vous avez jusqu’au 31 juillet 2019 pour y contribuer.



Le réaménagement envisagé par la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) contient plusieurs variantes : allongement de la piste, non-allongement, création d’une nouvelle piste légèrement désaxée par rapport à la piste actuelle, création d’une piste transversale.
Il est question également d’un ensemble d’aérogares, d’un réseau de voies de circulation des avions, de bâtiments annexes et de parkings pour les voitures.


« Je vous invite vivement à vous exprimer sur la concertation de réaménagement de l’aéroport de Nantes-Atlantique sur le site précité.
Sachez que si l’option 4 de la piste transversale était choisie par l’État, notre belle commune de Brains et surtout la tranquillité de tous seraient directement impactée.
En tant que Maire de Brains, je ne cautionne pas et refuse cette option qui sacrifierait nos conditions de vie. Nous avons tous fait le choix de venir vivre à Brains pour le calme et la nature. Vous pouvez compter sur moi pour rester très attentive aux différentes propositions de l’État sur ce réaménagement. »


Laure Beslier,
Maire de Brains.