Guide des droits et démarches

Mairie de BRAINS
2 place de la Mairie
44830 BRAINS

accueil@mairie-brains.fr

Tél : 02 40 65 51 30
Fax : 02 40 32 68 96

 
NM 2015 

Dos Passos à Brains : les actes du colloque de 2013

Dos Passos à Brains : les actes du colloque de 2013
Samedi 25 novembre 2017 à 11h à la bibliothèque Mots Passants, Espace des Clos Mâts

Le 21 septembre 2013 se tenait au château du Plessis à Brains le colloque John Dos Passos « Un américain à Brains ». Les actes du colloque ont récemment été édités par l’association « Mémoires de Brains ».

La bibliothèque Mots Passants accueille « Mémoires de Brains » pour une présentation de ces actes, le samedi 25 novembre 2017 à 11h.


Pourquoi un colloque sur l’écrivain américain John Dos Passos à Brains


Plus de quatre-vingt-dix années se sont écoulées depuis le séjour à Brains en 1923, de l’écrivain américain John Dos Passos (1896-1970), au château du Plessis à l’invitation  de Germaine Lucas-Championnière, jeune femme aristocrate et anticonformiste, dans la propriété de sa famille de vielle souche vendéenne.


D’une première rencontre en juin 1919, à un concert salle Gaveau à Paris, s’en suivit une correspondance régulière, sur une dizaine d’années, pour se terminer après une interruption de 35 ans, par les dernières lettres datées de 1968-1969. La passion de la musique, très présente dans l’euphorie artistique qui règne après la fin de la Première Guerre, sera le ferment de leur amitié.


La publication « John Dos Passos. Lettres à Germaine Lucas-Championnière. Editions de Mathieu Gousse » en 2007 aux éditions Gallimard, a décidé la municipalité de Brains à proposer un colloque et un concert, le samedi 21 septembre 2013, pour honorer cette rencontre inédite et l’auteur d’une œuvre considérable composée de romans, de pièces de théâtre, de récits de voyages, d’écrits journalistiques, d’essais, de biographies.


Nous avons suivi John Dos Passos dans son siècle, dans sa traversée étrange, depuis son engagement comme ambulancier en France lors de la guerre 1914-1918, son militantisme et sa proximité avec le communisme, sa défense de Sacco et Vanzetti, anarchistes italiens victimes d’un scandale judiciaire aux Etats-Unis dans les années 1920, jusqu’à la lutte anticommuniste « par lucidité », qui le mène au maccarthisme dans les années 1950.


Ce colloque organisé au château du Plessis à Brains, sous l’autorité de Jean-Pierre Morel, Professeur émérite de littérature générale et comparée de l’Université Paris III Sorbonne nouvelle, a permis aux intervenants d’évoquer le parcours de cet homme exceptionnel mais timide et modeste comme le décrivent ceux qui l’ont connu.

 

Rens. : 02 40 65 51 30 ou bibliothequedebrains@gmail.com

sites internet mairies